J.O. Numéro 236 du 11 Octobre 2000 page 16097

Textes généraux

Ministère de l’économie, des finances et de l’industrie

Arrêté du 21 septembre 2000 fixant les conditions d’obtention des certificats d’opérateur des services d’amateur

NOR : ECOI0020203A
Le secrétaire d’Etat à l’industrie,
Vu la Constitution et la convention de l’Union internationale des télécommunications, et notamment l’article S 25 du règlement des radiocommunications qui y est annexé ;
Vu la loi organique no 99-209 du 19 mars 1999 relative à la Nouvelle-Calédonie ;
Vu la recommandation T/R 61-02 de la Conférence européenne des administrations des postes et télécommunications ;
Vu le code des postes et télécommunications, et notamment son article L. 90 ;
Vu la loi no 55-1052 du 6 août 1955 conférant l’autonomie administrative et financière aux Terres australes et antarctiques françaises ;
Vu la loi no 61-814 du 29 juillet 1961 conférant aux îles Wallis et Futuna le statut de territoire d’outre-mer ;
Vu la loi no 76-1212 du 24 décembre 1976 relative à l’organisation de Mayotte ;
Vu la loi de finances pour 1987 modifiée (no 86-1317 du 30 décembre 1986), et notamment son article 45 ;
Vu la loi no 96-312 du 12 avril 1996 portant statut d’autonomie de la Polynésie française ;
Vu le décret no 66-811 du 27 octobre 1966 portant transfert au ministre des postes et télécommunications d’attributions du ministre d’Etat en matière de postes et télécommunications dans les territoires d’outre-mer ;
Vu l’arrêté du 5 août 1992 modifié fixant les catégories d’installations radioélectriques d’émission pour la manoeuvre desquelles la possession d’un certificat d’opérateur est obligatoire et les conditions d’obtention de ce certificat ;
Vu la décision no 97-452 de l’Autorité de régulation des télécommunications en date du 17 décembre 1997 attribuant des bandes de fréquences pour le fonctionnement des installations de radioamateurs ;
Vu l’avis de l’Autorité de régulation des télécommunications en date du 26 juillet 2000,
Arrête :

Art. 1er.
Art. 2.
Art. 3
Art. 4
Art. 5
Art. 6
Art. 7
Art. 8
Art. 9
Art. 10
Annexe I ——- Programme des épreuves
1re partie : « La réglementation des radiocommunications et les conditions de mise en oeuvre des installations des services d’amateur »
2e partie : « La technique de l’électricité et de la radioélectricité » pour l’accès aux certificats d’opérateur des services d’amateur de classe 2 et 1
3e partie : « Epreuve pratique de réception auditive de signaux du code Morse pour l’obtention du certificat d’opérateur des services d’amateur de classe 1 »
Annexe II —— Modalite de conversion des certificats d’opérateurs civils et militaires
Annexe III —— Licence CEPT

Art. 1er. – La manoeuvre d’installations radioélectriques fonctionnant sur les fréquences attribuées aux services d’amateur est soumise, y compris en Nouvelle-Calédonie, dans la collectivité territoriale de Mayotte et dans les territoires d’outre-mer, à la possession d’un certificat d’opérateur délivré dans les conditions du présent arrêté.

Art. 2. – Les certificats d’opérateurs des services d’amateur relèvent de l’une des classes suivantes :
– certificat d’opérateur des services d’amateur de « classe 1 » ;
– certificat d’opérateur des services d’amateur de « classe 2 » ;
– certificat d’opérateur des services d’amateur de « classe 3 ».

Art. 3. – Les examens en vue de l’obtention de certificats d’opérateurs des services d’amateur comprennent les épreuves suivantes :
1. L’examen pour l’obtention du certificat d’opérateur des services d’amateur de « classe 3 » comporte une épreuve, dont le programme est défini à la première partie de l’annexe I, de vingt questions portant sur « la réglementation des radiocommunications et les conditions de mise en oeuvre des installations des services d’amateur » d’une durée de quinze minutes ;
2. L’examen pour l’obtention du certificat d’opérateur des services d’amateur de « classe 2 » comporte l’épreuve mentionnée au 1 et une épreuve, dont le programme est défini à la deuxième partie de l’annexe I, de vingt questions portant sur « la technique de l’électricité et de la radioélectricité »
d’une durée de trente minutes ;
3. L’examen pour l’obtention du certificat d’opérateur des services d’amateur de « classe 1 » comporte les épreuves mentionnées au 2 ainsi qu’une épreuve de réception auditive dont le programme est défini à la troisième partie de l’annexe I. Cette épreuve consiste en la réception auditive de signaux du code Morse, à la vitesse de douze mots par minute, en deux parties portant sur un texte de trente-six groupes de lettres, chiffres ou signes et sur un texte en clair d’une durée de trois minutes plus ou moins 5 %.
Pour être déclarés admis les candidats doivent obtenir une note au moins égale à 10 sur 20 à chaque épreuve. Il est accordé pour les épreuves mentionnées aux 1 et 2 du présent article :
– trois points pour une bonne réponse ;
– moins un point pour une mauvaise réponse ;
– zéro point en cas d’absence de réponse.
Pour être admis à l’épreuve de réception auditive de signaux de code Morse mentionnée au 3 du présent article, les candidats ne doivent pas avoir commis plus de quatre fautes à chaque partie de l’épreuve.
En cas d’échec aux examens en vue de l’obtention d’un certificat d’opérateur, le candidat conserve durant un an le bénéfice des épreuves pour lesquelles il a obtenu une note au moins égale à 10 sur 20.
Un candidat qui a échoué ne peut se présenter aux épreuves qu’à l’issue d’un délai d’un mois.
Les candidats justifiant d’un taux supérieur ou égal à 70 % d’incapacité permanente disposent du triple de temps pour passer les examens précités sous une forme adaptée à leur handicap.
La participation aux examens des certificats d’opérateurs précités et la délivrance des certificats sont subordonnées au paiement des taxes prévues par les textes en vigueur.

Art. 4. – Les modalités de conversion des certificats d’opérateurs civils ou militaires en certificats d’opérateurs des services d’amateur sont précisées à l’annexe II du présent arrêté.

Art. 5. – Les titulaires des certificats d’opérateurs des services d’amateur des groupes « A, B, C et E » délivrés en application de l’arrêté du 1er décembre 1983 modifié fixant les conditions techniques et d’exploitation des stations radioélectriques d’amateur sont reclassés suivant les dispositions suivantes :
Sous réserve d’avoir trois ans d’ancienneté dans leur groupe respectif, les titulaires de certificats d’opérateurs des services d’amateur de groupe « A » sont intégrés dans la « classe 2 », et les titulaires de certificats radioamateurs du groupe « B » sont intégrés dans la « classe 1 ».
Les titulaires n’ayant pas trois ans d’ancienneté dans leur groupe demeurent dans celui-ci jusqu’à la date du troisième anniversaire dans le groupe considéré.
La date de référence est la date d’attribution du certificat d’opérateur radioamateur.
Les titulaires de certificats d’opérateurs des services d’amateur des groupes « C et E » à la date de la publication du présent arrêté sont intégrés respectivement dans les classes 2 et 1 définies à l’article 2 du présent arrêté.

Art. 6. – Tout certificat délivré dans les conditions fixées aux articles 2 à 4 est conforme au modèle figurant à l’annexe III.

Art. 7. – Sous réserve de réciprocité, les titulaires d’un certificat d’opérateur des services d’amateur obtenu dans un autre pays membre de la Conférence européenne des administrations des postes et télécommunications à l’issue d’examens correspondant au niveau A défini par la recommandation T/R 61-02 susvisée sont considérés comme titulaires de certificats d’opérateur de « classe 1 » sur le territoire français.
Sous réserve de réciprocité, les titulaires d’un certificat d’opérateur des services d’amateur obtenu dans un autre pays membre de la Conférence européenne des administrations des postes et télécommunications à l’issue d’examens correspondant au niveau B défini par la recommandation T/R 61-02 susvisée sont considérés comme titulaires de certificats d’opérateur de « classe 2 » sur le territoire français.

Art. 8. – En Nouvelle-Calédonie, dans la collectivité territoriale de Mayotte et dans les territoires d’outre-mer, les certificats d’opérateurs sont délivrés par l’autorité territoriale compétente mentionnée à l’article 9.

Art. 9. – On entend par autorité territoriale compétente les autorités suivantes :
– le préfet dans la collectivité territoriale de Mayotte ;
– le haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française ;
– l’administrateur supérieur à Wallis-et-Futuna et dans les Terres australes et antarctiques françaises.

Art. 10. – La directrice générale de l’industrie, des technologies de l’information et des postes est chargée de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié, ainsi que ses annexes, au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 21 septembre 2000.

Christian Pierret

A N N E X E I
PROGRAMMES DES EPREUVES
1re partie : « La réglementation des radiocommunications et les conditions de mise en oeuvre des installations des services d’amateur »
(Identique pour les certificats d’opérateurs des services d’amateur des classes 1, 2 et 3)
Chapitre 1er
Réglementation internationale

1. Règlement des radiocommunications de l’UIT :
Définition du service d’amateur et du service d’amateur par satellite ;
Définition d’une station d’amateur ;
Article S 25 du règlement des radiocommunications ;
Bandes de fréquences du service d’amateur ;
Régions radioélectriques de l’UIT ;
Identification des stations radioamateurs, préfixes européens nationaux et dépendances ;
Composition des indicatifs d’appel, utilisation des indicatifs d’appel ;
Utilisation internationale d’une station amateur en cas de catastrophes nationales ;
Signaux de détresse ;
Résolution no 640 du règlement des radiocommunications de l’UIT.

2. Réglementation de la CEPT :
Les recommandations et les décisions de la CEPT concernant les radioamateurs.

Chapitre 2
Réglementation nationale

Connaissance des textes essentiels du code des postes et télécommunications.
Connaissance de la réglementation nationale du service d’amateur et d’amateur par satellite.

Chapitre 3
Brouillages et protections

1. Brouillage des équipements électroniques :
Brouillage avec le signal désiré ;
Intermodulation ;
Détection par les circuits audio.

2. Cause de brouillage des équipements électroniques :
Champ radioélectrique rayonné par une chaîne d’émission ;
Rayonnements non essentiels de l’émetteur ;
Effets indésirables sur l’équipement : par l’entrée de l’antenne, par d’autres lignes, par rayonnement direct, par couplage.
3. Puissance et énergie :
Rapports de puissance correspondant aux valeurs en dB suivantes : 0 dB, 3 dB, 6 dB, 10 dB et 20 dB (positives et négatives) ;
Rapports de puissance entrée/sortie en dB d’amplificateurs et/ou d’atténuateurs ;
Adaptation (transfert maximum de puissance) ;
Relation entre puissance d’entrée et de sortie et rendement :
Psortie
h =
. 100 % ;
Pentrée
Puissance crête de la porteuse modulée PEP.

4. Protection contre les brouillages :
Mesures pour prévenir et éliminer les effets de brouillage ;
Filtrage, découplage, blindage.

5. Protection électrique :
Protection des personnes et des installations radioamateurs ;
Alimentation par le secteur alternatif ;
Hautes tensions ;
Foudre ;
Compatibilité électromagnétique.

Chapitre 4
Antennes et lignes de transmission

1. Types d’antennes :
Doublet demi-onde alimenté au centre, alimenté par l’extrémité et adaptations ;
Doublet avec trappe accordée, doublet replié ;
Antenne verticale quart d’onde type GPA ;
Aérien avec réflecteurs et/ou directeurs Yagi ;
Antenne parabolique.

2. Caractéristiques des antennes :
Impédance au point d’alimentation ;
Polarisation ;
Gain d’antenne par rapport au doublet par rapport à la source isotrope ;
Puissance apparente rayonnée PAR ;
Puissance isotrope rayonnée équivalente PIRE ;
Rapport avant/arrière ;
Diagrammes de rayonnement dans les plans horizontal et vertical.

3. Lignes de transmission :
Ligne bifilaire, câble coaxial ;
Pertes, taux d’onde stationnaire ;
Ligne quart d’onde impédance ;
Transformateur, symétriseur ;
Boîtes d’accord d’antenne.

Chapitre 5
Extrait du code Q international

Extrait du code Q international

ABREVIATION
QUESTION
RÉPONSE OU AVIS
QRA
Quel est le nom de votre station ? Le nom de ma station est …
QRG
Voulez-vous m’indiquer ma fréquence exacte (ou la fréquence exacte de..) ? Votre fréquence exacte (ou la fréquence exacte de …)

est de kHz (ou MHz).

QRH
Ma fréquence varie-t-elle ? Votre fréquence varie.
QRK
Quelle est l’intelligibilité de mes signaux (ou des signaux

de …) ?

L’intelligibilité de vos signaux (ou des signaux de …)

est :

1. Mauvaise.

2. Médiocre.

3. Assez bonne.

4. Bonne.

5. Excellente.

QRL
Etes-vous occupé ? Je suis occupé (ou je suis occupé avec …)

Prière de ne pas brouiller.

QRM
Etes-vous brouillé ? Je suis brouillé :

1. Je ne suis nullement brouillé.

2. Faiblement.

3. Modérément.

4. Fortement.

5. Très fortement.

QRN
Etes-vous troublé par des parasites ? Je suis troublé par des parasites.

1. Je ne suis nullement troublé par des parasites.

2. Faiblement.

3. Modérément.

4. Fortement.

5. Très fortement.

QRO
Dois-je augmenter la puissance d’émission ? Augmentez la puissance d’émission.
QRP
Dois-je diminuer la puissance d’émission ? Diminuez la puissance d’émission.
QRT
Dois-je cesser la transmission ? Cessez la transmission.
QRU
Avez-vous quelque chose pour moi ? Je n’ai rien pour vous.
QRV
Etes-vous prêt ? Je suis prêt.
QRX
à quel moment me rappellerez-vous ? Je vous rappellerai à … heures (sur … kHz [ou MHz]).
QRZ
Par qui suis-je appelé ? Vous êtes appelé par … (sur … kHz [ou MHz]).
QSA
Quelle est la force de mes signaux (ou des signaux de …) ? La force de vos signaux (ou des signaux de …) est :

1. à peine perceptible.

2. Faible.

3. Assez bonne.

4. Bonne.

5. Très bonne.

QSB
La force de mes signaux varie-t-elle ? La force de mes signaux varie.
QSL
Pouvez-vous me donner accusé de réception ? Je vous donne accusé de réception.
QSO
Pouvez-vous communiquer avec … directement (ou par relais) ? Je puis communiquer avec … directement (ou par l’intermédiaire de …).
QSP
Voulez-vous retransmettre à … gratuitement ? Je peux retransmettre à … gratuitement.
QSY
Dois-je passer à la transmission sur une autre fréquence ? Passez à la transmission sur une autre fréquence (ou sur … kHz [ou MHz]).
QTH
Quelle est votre position en latitude et en longitude (ou d’après toute autre indication) ? Ma position est … latitude … longitude (ou d’après toute autre indication).
QTR
Quelle est l’heure exacte ? L’heure exacte est …

 

 
 Table internationale d'épellation phonétique

Table internationale d’épellation phonétique
 

LETTRES
à transmettre
MOT DE CODE
PRONONCIATION
du mot de code
A
Alfa AL FAH
B
Bravo BRA VO
C
Charlie TCHAR LI ou CHAR LI
D
Delta DEL THA
E
Écho EK O
F
Fox-trot FOX TROTT
G
Golf GOLF
H
Hôtel HO TELL
I
India IN DI AH
J
Juliett DJOU LI ETT
K
Kilo KI LO
L
Lima LI MAH
M
Mike MA IK
N
November NO VEMM BER
O
Oscar OSS KAR
P
Papa PAH PAH
Q
Quebec BEK
R
Roméo RO ME O
S
Sierra SI ER RAH
T
Tango TANG GO
U
Uniform YOU NI FORM ou OU NI FORM
V
Victor VIK TOR
W
Whiskey OUISS KI
X
X-ray EKSS RE
Y
Yankee YANG KI
Z
Zoulou ZOU LOU
Les syllabes accentuées sont en caractères gras

 

 
 
 2e partie : « La technique de l'électricité et de la radioélectricité » pour l'accès aux certificats d'opérateur des services d'amateur de classe 2 et 1
 
 Chapitre 1er
 	1. Electricité, électromagnétisme et radioélectricité
 	1.1. Conductivité :
 		Conducteur, semi-conducteur et isolant ;
 		Courant, tension et résistance ;
 		Les unités : l'ampère, le volt et l'ohm ;
 		La loi d'Ohm (U = R.I) ;
 		Puissance électrique (P = U.I) ;
 		L'unité : le watt ;
 		Energie électrique (W = P.t) ;
 		La capacité d'une batterie (ampère-heure).
		
 	1.2. Les générateurs d'électricité :
 		Générateur de tension, force électromotrice (FEM), courant de court circuit, résistance interne et tension de sortie ;
 		Connexion en série et en parallèle de générateurs de tension.
		
 	1.3. Champ électrique :
 		Intensité du champ électrique ;
 		L'unité ;
 		Blindage contre les champs électriques.
		
 	1.4. Champ magnétique :
 		Champ magnétique entourant un conducteur ;
 		Blindage contre les champs magnétiques.
		
 	1.5. Champ électromagnétique :
 		Ondes radioélectriques comme ondes électromagnétiques ;
 		Vitesse de propagation et relation avec la fréquence et la longueur d'onde V = f.l ;
 		Polarisation.
		
 	1.6. Signaux sinusoïdaux :
 		La représentation graphique en fonction du temps ;
 		Valeur instantanée, amplitude : E.max ;
 		Umax
 		Valeur efficace RMS :
 		Ueff =
		;
 
 		2 
 
 
 		Valeur moyenne ;
 		Période et durée de la période ;
 		Fréquence ;
 		L'unité : le hertz ;
 		Différence de phase.
 	1.7. Signaux non sinusoïdaux :
		Signaux basse fréquence ;
 		Signaux carrés ;
 		Représentation graphique en fonction du temps ;
 		Composante de tension continue, composante d'onde fondamentale et harmoniques.
 	1.8. Signaux modulés :
 		Modulation d'amplitude ;
 		Modulation de phase, modulation de fréquence et modulation en bande latérale unique ;
 		Déviation de fréquence et indice de modulation :
 		DF
 		m =
 		f mod
 
 
 		Porteuse, bandes latérales et largeur de bande ;
 		Forme d'onde.
		
 	1.9. Puissance et énergie :
 		Puissance des signaux sinusoïdaux :
 		U2
 		P = I2.R ; P = 
 		; U = Ueff ; I = eff
 		R
 Chapitre 2
 	2. Composants
 
 	2.1. Résistance :
		Résistance ;
 		L'unité : l'ohm ;
 		Caractéristiques courant/tension ;
 		Puissance dissipée ;
 		Coefficient de température positive et négative.
 	2.2. Condensateur :
 		Capacité ;
 		L'unité : le farad ;
 		La relation entre capacité, dimensions et diélectrique (aspect quantitatif uniquement) :
 		1
 		Xc =
 		2 pf.C
 
 
 		Déphasage entre la tension et le courant ;
 		Caractéristiques des condensateurs, condensateurs fixes et variables : à air, au mica, au plastique, à la céramique et condensateurs électrolytiques ;
 		Coefficient de température ;
 		Courant de fuite.
		
 	2.3. Bobine :
 		Bobine d'induction ;
 		L'unité : le henry ;
 		L'effet du nombre de spires, du diamètre, de la longueur et de la composition du noyau (effet qualitatif uniquement) ;
 		La réactance XL = 2 pf.L ;
 		Facteur Q ;
		L'effet de peau ;
 		Pertes dans les matériaux du noyau.
		
 	2.4. Applications et utilisation des transformateurs :
 		Transformateur idéal Pprim = Psec ;
 		La relation entre le rapport du nombre de spires et
 		Usec
 		Nsec
 		Le rapport des tensions : 
 		=
 		Uprim
 		Nprim
 
 
 		Isec
 		Nprim
 		Le rapport des courants : 
 		=
 		Iprim
 		Nsec
 
 
 		Le rapport des impédances (aspect qualitatif uniquement) ;
 		Les transformateurs.
		
 	2.5. Diode :
 		Utilisation et application des diodes.
 		Diode de redressement, diode Zener, diode LED diode émettrice de lumière, diode à tension variable et à capacité variable VARICAP ;
 		Tension inverse, courant, puissance et température.
 
 	2.6. Transistor :
 		Transistor PNP et NPN ;
 		Facteur d'amplification ;
 		Transistor effet champ canal N et canal P, FET ;
 		La résistance entre le courant drain et la tension porte ;
 		Le transistor dans :
 		- le circuit émetteur commun source pour FET ;
 		- le circuit base commune porte pour FET ;
 		- le circuit collecteur commun drain pour FET ;
 		Les impédances d'entrée et de sortie des circuits précités ;
 		Les méthodes de polarisation.
 	2.7. Divers :
 		Dispositif thermoionique simple ;
 		Circuits numériques simples.
		
 Chapitre 3
 
 	3. Circuits
 	3.1. Combinaison de composants :
 		Circuits en série et en parallèle de résistances, bobines, condensateurs, transformateurs et diodes ;
 		Impédance ;
 		Réponse en fréquence.
		
 	3.2. Filtre :
 		Filtres séries et parallèles ;
 		Impédances ;
 		Fréquences caractéristiques ;
 
 	1
 	Fréquence de résonance
 	f =
 	;
 	2 p
 	L.C
 
 
 	Facteur de qualité d'un circuit accordé :
 		2 pf.L
 Rp
 fres
 Q =
 ; Q =
 ; Q =
 Rs
 2 pf.L
 B
 
 
 	Largeur de bande ;
 Filtre passe bande, filtres passe-bas, passe-haut, passe-bande et coupe-bande composés d'éléments passifs, filtre en Pi et filtre en T ;
 Réponse en fréquence ;
 Filtre à quartz.
 
 3.3. Alimentation :
 Circuits de redressement demi-onde et onde entière et redresseurs en pont ;
 Circuits de filtrage ;
 Circuits de stabilisation dans les alimentations à basse tension.
 
 3.4. Amplificateur :
 Amplificateur à basse fréquence BF et à haute fréquence HF ;
 Facteur d'amplification ;
 Caractéristique amplitude/fréquence et largeur de bande ;
 Classes de polarisation A, A/B, B et C ;
 Harmoniques distorsions non désirées.
 
 3.5. Détecteur :
 Détecteur de modulation d'amplitude (AM) ;
 Détecteur à diode ;
 Détecteur de produit ;
 Détecteur de modulation de fréquence (FM) ;
 Détecteur de pente ;
 Discriminateur Foster-Seeley ;
 Détecteurs pour la télégraphie (CW) et pour la bande latérale unique (BLU).
 
 3.6 Oscillateur :
 Facteurs affectant la fréquence et les conditions de stabilité nécessaire pour l'oscillation ;
 Oscillateur LC ;
 Oscillateur à quartz, oscillateur sur fréquences harmoniques.
 
 3.7. Boucle de verrouillage de phase PLL :
 Boucle de verrouillage avec circuit comparateur de phase.
 
 Chapitre 4
 4. Récepteurs
 4.1. Types :
 Récepteur superhétérodyne simple et double.
 4.2. Schémas synoptiques :
 Récepteur CW A1A ;
 Récepteur AM A3E ;
 Récepteur SSB pour la téléphonie avec porteuse supprimée J3E ;
 Récepteur FM F3E.
 4.3. Rôle et fonctionnement des étages suivants (aspect schéma synoptique uniquement) :
 Amplificateur HF ;
 Oscillateur fixe et variable ;
 Mélangeur ;
 Amplificateur de fréquence intermédiaire ;
 Limiteur ;
 Détecteur ;
 Oscillateur de battement ;
 Calibrateur à quartz ;
 Amplificateur BF ;
 Contrôle automatique de gain ;
 S-mètre ;
 Silencieux squelch.
 4.4. Caractéristiques des récepteurs (description simple uniquement) :
 Canal adjacent ;
 Sélectivité ;
 Sensibilité ;
 Stabilité ;
 Fréquence-image, fréquences intermédiaires ;
 Intermodulation ; transmodulation.
 Chapitre 5
 5. Emetteurs
 5.1. Types :
 Emetteurs avec ou sans changement de fréquences ;
 Multiplication de fréquences.
 5.2. Schémas synoptiques :
 Emetteur CW A1A ;
 Emetteur SSB avec porteuse de téléphonie supprimée J3E ;
 Emetteur FM F3E.
 5.3. Rôle et fonctionnement des étages suivants (aspect schéma synoptique uniquement) :
 Mélangeur ;
 Oscillateur ;
 Séparateur ;
 Etage d'excitation ;
 Multiplicateur de fréquences ;
 Amplificateur de puissance ;
 Filtre de sortie filtre en pi ;
 Modulateur de fréquences SSB de phase ;
 Filtre à quartz.
 5.4. Caractéristiques des émetteurs (description simple uniquement) :
 Stabilité de fréquence ;
 Largeur de bande HF ;
 Bandes latérales ;
 Bande de fréquences acoustiques ;
 Non-linéarité ;
 Impédance de sortie ;
 Puissance de sortie ;
 Rendement ;
 Déviation de fréquence ;
 Indice de modulation ;
 Claquements et piaulements de manipulation CW ;
 Rayonnements parasites HF ;
 Rayonnements des boîtiers.
 Chapitre 6
 6. Propagation et antennes
 6.1. Propagation :
 Couches ionosphériques ;
 Fréquence critique ;
 Fréquence maximale utilisable ;
 Influence du soleil sur l'ionosphère ;
 Onde de sol, onde d'espace, angle de rayonnement et bond ;
 Evanouissements ;
 Troposphère ;
 Influence de la hauteur des antennes sur la distance qui peut être couverte ;
 Inversion de température ;
 Réflexion sporadique sur la couche E ;
 Réflexion aurorale.
 6.2. Caractéristiques des antennes :
 Distribution du courant et de la tension le long de l'antenne ;
 Impédance capacitive ou inductive d'une antenne non accordée.
 6.3. Lignes de transmission :
 Guide d'ondes ;
 Impédance caractéristique ;
 Vitesse de propagation ;
 Pertes, affaiblissement en espace libre ;
 Lignes ouvertes et fermées comme circuits accordés.
 Chapitre 7
 7. Mesures
 7.1. Principe des mesures :
 Mesure de :
 - tensions et courants continus et alternatifs ;
 - erreurs de mesure ;
 - influence de la fréquence ;
 - influence de la forme d'onde ;
 - influence de la résistance interne des appareils de mesure ;
 - résistance ;
 - puissance continue et haute fréquence puissance moyenne et puissance de crête ;
 - rapport d'onde stationnaire en tension ;
 - forme d'onde de l'enveloppe d'un signal à haute fréquence ;
 - fréquence ;
 - fréquence de résonance.
 7.2. Instruments de mesure :
 Pratique des opérations de mesure :
 - appareil de mesure à cadre mobile, appareil de mesure multi-gamme multimètre ;
 - ROS mètre ;
 - compteur de fréquence, fréquencemètre à absorption ;
 - ondemètre à absorption ;
 - oscilloscope et analyseur de spectre.
 3e partie : « Epreuve pratique de réception auditive de signaux du code Morse pour l'obtention du certificat d'opérateur des services d'amateur de classe 1 »
 
 Chapitre 1er
 
 Les lettres de l'alphabet.
 Les dix chiffres.
 Le point.
 La virgule.
 Le point d'interrogation.
 La barre de fraction.
 Le signe (+).
 L'apostrophe.
 L'attente (AS).
 La fin de transmission.
 Chapitre 2

Abréviations utilisées par le service amateur

AR Fin de transmission

BK Signal utilisé pour interrompre une transmission en cours

CQ Appel généralisé à toutes les stations

CW Onde entretenu – Télégraphie

DE Utilisé pour séparer l’indicatif d’appel de la station

K Invitation à émettre

MSG Message

PSE S’il vous plaît

RST Lisibilité, force du signal, tonalité

R Reçu

RX Récepteur

SIG Signal

TX Émetteur

UR Votre

VA Fin de vacation

A N N E X E I I
MODALITES DE CONVERSION DES CERTIFICATS D’OPERATEURS CIVILS ET MILITAIRES EN CERTIFICATS D’OPERATEURS DES SERVICES D’AMATEUR
Peuvent être dispensés de l’épreuve de réception auditive de signaux du code Morse prévue au 3 de l’article 3 du présent arrêté pour obtenir le certificat d’opérateur des services d’amateur permettant l’accès à la « classe 1 » les titulaires des certificats suivants :
a) Certificats militaires techniques des 1er et 2e degrés (exploitation radio) antérieurs à 1988 et obtenus à l’issue d’un examen comprenant une épreuve de lecture au son (minimum de douze mots par minute).
Ces certificats militaires sont : exploitation des corps de troupe, exploitation transmission toutes armes, exploitation radiotélégraphiste, exploitation radio-cryptotélégraphiste, exploitation guerre électronique, brevets des séries 300 et 400 exploitation radio ;
b) Certificats militaires techniques des 1er et 2e degrés (filières techniques des domaines des télécommunications et guerre électronique) postérieurs à 1988 et obtenus à l’issue d’un examen comprenant une épreuve de lecture au son (minimum de douze mots par minute).
Ces certificats militaires sont : exploitation radio-cryptotélégraphiste, écoutes et radio-goniométrie, exploitation des transmissions toutes armes ;
c) Certificats d’aptitude à l’emploi d’opérateur de radiotélégraphiste de 1re, 2e classe ou certificat général d’opérateur des radiocommunications délivrés par l’administration des télécommunications sur la base de l’arrêté 4052 du 28 décembre 1976 concernant les examens d’aptitude professionnelle aux emplois de radiotélégraphiste et de radiotéléphoniste à bord des stations mobiles ou antérieurs à cet arrêté.
Cette dispense est accordée pour les certificats mentionnés au a et au b après avis des autorités militaires suivantes :
– pour l’armée de terre, M. le commandant de l’Ecole supérieure et d’application des transmissions de Rennes ;
– pour la marine nationale, M. le commandant du centre d’instruction navale de Saint-Mandrier-sur-Mer ;
– pour l’armée de l’air, M. le commandant de l’Ecole technique de l’armée de l’air de Rochefort.

A N N E X E I I I
REPUBLIQUE FRANÇAISE
……………….. (1)
Certificat d’opérateur des services d’amateur no ………………..
Amateur radio operator’s certificate/Amateurfunk-Prüfungsbescheinigung
Classe (*) : ……………….. Equivalent CEPT/TR 61-02 (ne concerne pas la classe 3) (**) : ………………..
Class
CEPT class equivalent (does not include french class 3)
Klasse
Entspricht der CEPT Klasse (betrifft nicht die französische Klasse 3)
Titulaire du certificat/Certificate holder/Inhaber der Bescheinigung
………………..
Date de naissance/Date of birth/Geburtsdatum : ………………..
Lieu de naissance/Place of birth/Geburtsort : ………………..
Le ……………….. (1) certifie que le titulaire du présent certificat a réussi un examen d’opérateur
des services d’amateur conformément au règlement de l’Union internationale des télécommunications (UIT). En application de la recommandation T/R 61-02 de la CEPT, le présent certificat de la classe française (*) est équivalent à la classe CEPT/HAREC (**). Cette équivalence ne concerne pas la classe 3 française.
The ……………….. (1) hereby declares that the holder of this certificate has successfully passed an amateur radio
examination in accordance with the requirements of the International Telecommunication Union (ITU). The present amateur radio operator’s certificate of French Class (*) is equivalent with the level indicated in CEPT Recommendation T/R 61-02 HAREC (**). This equivalence does not include French class 3.
Die ……………….. (1) bescheinigen hiermit, dass der Inhaber der vorliegenden Bescheinigung eine Amateurfunkprüfung erfolgreich
abgelegt hat, die den Anforderungen der Internationalen Fernmeldeunion (UIT) entspricht. Gemåss der CEPT Empfehlung T/R 61-02 ist die vorliegende Bescheinigung der französischen Klasse (*) der CEPT/HAREC (**) Klasse gleichwertig. Sie schliesst die französische Klasse 3 nicht mit ein.
Les autorités officielles désirant des informations concernant ce document devront adresser leurs demandes à l’adresse mentionnée ci-dessous.
Officials requiring information about this certificate should address their enquiries to the authority as indicated below.
Behörden, die Auskunfte über diese Bescheinigung erhalten möchten, wenden sich bitte an unten genannte Adresse.
Centre de gestion, BP 61, 94371 Sucy-en-Brie Cedex, téléphone : 33 (0)1 45 95 33 69, fax : 33 (0)1 45 90 91 67
Fait à ……………….. , le ………………..
Signature du titulaire/Signature of the holder
Unterschrift des Inhabers der Bescheinigung
……………….. (1)
(1) Le ministre chargé des télécommunications en France métropolitaine, dans les DOM et à Saint-Pierre-et-Miquelon, le préfet à Mayotte, le haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française, l’administrateur supérieur à Wallis-et-Futuna et dans les Terres australes et antarctiques françaises.